L’enfant de la nuit - Graham Masterton - Murphy Myers

Résumé de L’enfant de la nuit de Graham Masterton :

Sarah Leonard est en charge de la construction d'un grand hôtel international. Mais lorsque ses ouvriers mettent au jour un boyau oublié du réseau d'égouts, une série de meurtres atroces vient interrompre les travaux. Aidée d'un inspecteur de police, Sarah commence alors à reconstituer un bien étrange puzzle… Et l’assassin lui semble de moins en moins être un humain. Littéralement…

 

Ce que j’ai aimé de L’enfant de la nuit :

Deuxième lecture de Masterton pour moi, après le génial La maison de chair.

Une fois encore, on est plongé dans l’horreur dès le début, avec un prologue qui finit dans les égouts des plus réussis.

La créature est superbe, horrible à imaginer, assez décrite pour créer l’angoisse sans trop en montrer. De plus, son histoire et la façon dont elle a vu le jour est assez sympathique (et très glauque). On n’en révèle jamais trop sur son aspect et c’est là une grande qualité selon moi.

Les personnages, eux, sont intéressants de façon générale. Ce qui permet de s’attarder sur eux lors de scènes qui n’ont aucun lien direct avec la créature, et donc l’histoire principale, sans que ça soit lassant à la lecture.

Les scènes où la créature attaque sont toutes une pure réussite. Et certaines surprennent même : en général, dans ces histoires, la chose ne s’attaque qu’à des personnages isolés, pas à des groupes, par exemple.

 

Ce que j’ai moins aimé :

En revanche, l’histoire traine en longueur sur la fin. On veut voir avancer l’enquête sur cette créature mais la vie privée des personnages et les fausses pistes qu’ils suivent prennent un peu trop de place.

La confrontation finale, quant à elle, est plutôt décevante je dois avouer.

 

Ce que j’en retiens au final :

Au final, une très bonne lecture, dans un style qui va droit au but. Les 30 dernières pages rabaissent un peu le niveau de l’histoire et c’est dommage, mais je n’en regrette pas ma lecture pour autant.

 

Murphy