employe_du_diable

Résumé de L'employé du diable de Guillaume Nicolleau :

Edward est un des nombreux employés du diable, un démon. Depuis plus de trois cents ans, il parcourt le monde et pousse les humains à commettre des péchés, en échange d’immortalité et d’argent. Pourtant, sa rencontre avec la jeune humaine Abigail va remettre en cause sa propre existence. Par amour pour elle, le démon va braver tous les interdits. Quitte à s’attirer la colère de son terrible patron.

Disponible sur édilivre !

 

Mon avis sur L'employé du diable de Guillaume Nicolleau :

Avec L'employé du diable, Guillaume Nicolleau signe un premier roman des plus réussis.

Le premier chapitre s'ouvre sur la rencontre de Edward, notre héros, avec le diable venu le recruter. On le suit ensuite dans ses fonctions d'employé du diable dans notre monde moderne et sa rencontre avec celle pour qui il va tout changer.

Dès les premières lignes, on sent une écriture maîtrisée : simple et imagée et la promesse d'une lecture fluide et rapide.

L'histoire en elle-même est prévisible mais l'univers décrit est original et intéressant. Il m'a fait sans mal penser au monde des morts dans BeetleJuice, avec son administration toute aussi lourde que celle du monde des vivants.

L'histoire donc est ici un bon prétexte pour développer une réflexion sur le bien, le mal et des personnages tout en nuance. Car on a beau être l'employé du mois du diable, on peut aussi avoir un beau fond et respecter certaines valeurs (comme la vie par exemple). A travers cette dualité, le lecteur développe de l'empathie pour ce héros démoniaque.

Si l'effet a pris avec moi durant les premières pages, il n'a, par contre, pas perduré. Non pas que l'action s'essouffle, au contraire le rythme est soutenu avec son lot de violence, de fusillades et de sang. Je me suis "désintéressée" de l'histoire car celle-ci est simplement trop optimiste à mon goût et que je ne suis pas du tout fan d'histoire d'amour salvatrice (rien à voir donc avec la qualité certaine d'écriture et de narration dont fait preuve l'auteur).

A noter un côté "rock-n-roll" qui m'a fait penser au recueil Sympathies for the devil de Thomas Day.

Bref, ceci est le premier roman de Guillaume Nicolleau et on sent déjà qu'il maîtrise les processus d'écriture et de narration -ou bien c'est un génie. Dans un cas comme dans l'autre, c'est un auteur à suivre.

 

Poppy