crise-paul-blanchot-nouvelle-chronique

 

Résumé de La crise de Paul Blanchot:

Un doute effroyable, lorsqu'en rentrant chez lui, il trouve la maison vide.

Est-ce dû à son travail de flic ? Est-ce... encore pire ?

Et puis les événements se précipitent, les découvertes insoutenables, l'horreur. Dans un huis clos incroyable s'engage une lutte à mort !

Texte disponible ici !

 

Mon avis sur La crise de Paul Blanchot:

La crise est une nouvelle vraiment entrainante. Dès les premières lignes, on se retrouve à vouloir connaître la suite. Le style va droit à l'essentiel, le personnage central prend vie en quelques instants. Et dès lors que l'histoire se lance, après seulement quelques pages introductives, l'aspect huis-clos apporte une ambiance intense et oppressante au récit.

Cantonné au point de vue du personnage central, Jean, on se sent réellement pris au piège à ses côtés.

Il y a malgré tout deux bémols dans mon ressenti : d'abord, la réaction première de Jean quand il rentre chez lui. Sans spoiler, quand il découvre que sa maison a été le lieu d'une agression, il saute tout de suite aux bonnes conclusions sans envisager d'autres possibilités. Cambriolage qui a mal tourné, kidnapping, vengeance d'un ancien suspect (Jean est policier) ? Non, Jean sait d'instinct que ce n'est rien de tout ceci. Et il semble accepter la vérité sans trop de mal.

Ce qui me mène à mon second bémol : je m'imaginais que cette réaction si calme constituait un indice en vue d'un retournement de situation final. En fait, il n'en est rien. Il y avait pourtant matière à ajouter un niveau plus "psychologique" au récit, ce qui aurait amené un revirement assez convenu, j'admets, mais que j'aurais beaucoup apprécié.

Au final, La crise fait le job sans problème pour qui veut une lecture rapide et pleine d'adrénaline. J'aurais préféré une autre fin mais l'ambiance oppressante et le rythme intense m'ont beaucoup plu ! 

Murphy Myers