au-clair-aube-didier-fedou-avis-chronique-commentaire

Résumé d'Au clair de l'aube de Didier Fédou :

Lors du grand chantier d'entretien d'un barrage hydroélectrique, un village englouti par le lac artificiel revient à l'air libre. Ne résistant pas à l'envie de l'explorer, Roland y découvre un vieux tableau, enfermé dans une chambre du presbytère. Il le ramène chez lui. Un chouette souvenir... À la nuit tombée, on entend de drôles de bruits, des gens rodent dans le noir. Et bientôt le village bascule en enfer...

Nouvelle disponible ici !

 

Mon avis sur Au clair de l'aube de Didier Fédou :

J'ai trouvé l'idée de cette nouvelle vraiment originale : ce tableau vivant d'une ville, retrouvé sous l’eau, propice à mille histoires terrifiantes... Un arrière goût de Dorian Gray et une envie complète de connaître la suite m'ont fait faire défiler les pages sans plus attendre.

Le traitement de l'histoire en lui-même m'a paru original aussik sur certains aspects. Je m'attendais à ce que l'histoire se déroule dans la ville "engloutie" et c'est finalement dans une ville totalement normale que l'horreur débarquera. Si la suite est plus classique (survivre à la nuit), ce petit décalage de début d'histoire m'a bien plu.

Mais venons-en à l'élément qui nous intéresse : les créatures ! Dans un récit horrifique, c'est à la bête que revient le rôle le plus compliqué : réussir à susciter l'intérêt et l'effroi. Ici, c'est une totale réussite avec ces monstres plutôt originaux. Première apparition parfaite, concept intriguant, description physique glauque à souhait, "pouvoirs" terrifiants. Mon seul regret à leur sujet est en fait qu'on nomme ces créatures... Dès lors, elles perdent beaucoup de leur côté effrayant, on les ramène sur un terrain bien plus connu et convenu.

Second chipotage sur Au clair de l'aube : pour avoir déjà lu pas mal de récits de Didier Fédou, je ne peux m'empêcher de comparer les nouvelles entre elles. Et je dois admettre que j'ai trouvé le style et les personnages moins efficaces dans cette nouvelle que dans d'autres. Il faut dire aussi que le texte date un peu (2013) ; aucune surprise, donc, à ce que l'auteur se soit surpassé depuis, dans des histoires plus récentes.

En bref, Au clair de l'aube, c'est un texte original dans son traitement, efficace à souhait dans la tension et l’angoisse. C'est un style et des personnages légèrement moins entrainants que d’habitude, mais un récit toujours efficace. J'en redemande sans hésitation !

Murphy Myers