nous-qui-existons-pas-melanie-fazi

Nous qui n'existons pas est le nouveau texte de Mélanie Fazi. Sa particularité pour qui connait le travail de Mélanie Fazi : il ne s'agit pas d'une fiction.
L'auteure développe un article publié sur son blog (Vivre sans étiquette) que l'on retrouve également dans l'ouvrage. Celui-ci se penche sur la question de la différence - en cela, les deux textes Vivre sans étiquette et Nous qui n'existons pas trouveront un écho chez toutes ces personnes qui se sentent différentes et toutes ces personnes qui les font se sentir différentes.
"Différentes" en quoi ? "Différentes" parce que homosexuelles, ou bien, comme Mélanie le développe, ne ressentant pas cette pulsion de vivre en couple (cela peut aussi s'appliquer au fait de ne pas avoir cette pulsion de faire des enfants ou toutes autres pulsions "biologiques" que notre société entend organiser à sa façon). D'ailleurs, notre société a encore bien du mal à concevoir que l'on puisse vivre d'une autre façon et préfère donner des conseils et recommandations - malvenus puisque non sollicités - dès lors que l'on se dévoile.
Mélanie signe ici un texte universel, qui, à mon sens, appelle à la compréhension et à l'acceptation de ceux/celles -et ils sont nombreux.ses- en marge de la "norme" (ne le sommes-nous d'ailleurs pas tous quelque part ?). Elle devient une sorte de porte-parole en se racontant et en dévoilant son parcours. C'est un texte introspectif, d'une grande maturité, courageux -il n'est pas forcément facile de s'ouvrir de cette façon aux lecteurs- qui peut d'ailleurs permettre aux lecteurs d'accéder à un autre niveau de lecture des nouvelles de Mélanie.
Comme toujours avec les textes de Mélanie, la lecture est agréable et fluide. C'est un essai à remettre dans toutes les mains !

Un grand merci aux éditions Dystopia pour avoir décidé que ce texte avait sa place dans leur collection.

Vous pourrez lire cette petite merveille fin septembre 2018.

 

Poppy