Murphy & Poppy

14 octobre 2017

5 récits d'épouvante classiques à lire pour Halloween !

1

 

En quête de lectures pour Halloween (ou même au-delà, y a pas de période pour lire !) ? Ne cherchez plus ! Vous êtes au bon endroit.

Chaque samedi d'octobre, on vous liste un top 5 à thème pour l'occasion. Aujourd'hui, on continue avec les histoires d'effroi classiques, comme promis la semaine passée !

Pour les retardataires, vous pouvez déjà trouver notre top 5 des récits gothiques oubliés injustement !

 

On vous épargne les précisions habituelles, cette fois, sinon qu'en cliquant sur "Avis détaillé" à côté de chaque titre du top 5, vous trouverez une chronique plus complète du récit concerncé (quand la chronique en question existe déjà).

Trêve de blabla, place au top 5 des récits d'épouvante classiques à lire !

 

1. Qu’était-ce ? - Fitz James O’Brien

etait-ce-fitz-james-obrien-classique-gothique

Résumé : Une pension de famille s’installe dans une maison new-yorkaise réputée pour être hantée. Les nouveaux habitants guettent des signes de surnaturel, en vain. Jusqu’à l’apparition, un soir, de… quelque chose… Qu’était-ce ? À eux de le découvrir...

Pourquoi il faut le lire ? Difficile de résumer une nouvelle si courte (qui donne son nom à un recueil par ailleurs). Qu’était-ce ? a assurément inspiré de nombreux classiques que l’on connaît. Cela ne l’empêche pas de proposer un traitement vraiment original aux classiques histoires de hantises gothiques. Entre son ambiance mystérieuse et glaciale et ses personnages pragmatiques et cruels, c’est une lecture qui se dévore. Et comme on sait que vous avez déjà mille livres dans votre PAL, on vous informe que la lecture cette nouvelle ne vous prendra que 20 minutes de votre temps !

 

2. Varney - Thomas Pecket Prest (Avis détaillé)

varney-vampire-thomas-preskett-prest-paperback-cover-art

Résumé : L’histoire relate la lutte entre la famille Bannerworth et leur voisin, le sinistre Sir Francis Varney, qui veut faire main basse sur leur demeure pour une raison inconnue de tous. Le personnage est d’autant plus étrange qu’il pourrait bien être un vampire et que ses mobiles sont à eux seuls un mystère…

Pourquoi il faut le lire ? Avant les vampires d’Anne Rice, celui de Polidori, Dracula et même Carmilla, il y avait Varney ! Original et intrigant, le récit fleuve n’a malheureusement jamais été traduit en français à ce jour. Malgré tout, tout fan de récits gothiques ou vampiriques (anglophone) se doit de s’intéresser au père de nos vampires préférés, à défaut de parvenir au bout des 3 tomes imposants de l’édition anglaise.

 

3. Le grand dieu Pan - Arthur Machen (Avis détaillé)

grand-dieu-pan-arthur-machen-classique-gothique

Résumé : Belle mais démoniaque, étrange et mystérieuse : telle est la femme qui hante les rues de Londres. Par quelle fatalité cette créature sème-t-elle la mort autour d'elle ? Il semble bien qu'elle ou sa mère, victime d'une expérience diabolique menée par un savant fou, ait aperçu ce qu'aucun œil humain ne peut contempler... Le dieu de l'abîme, le grand Pan, dont la vue cause une peur " panique " !

Pourquoi il faut le lire ? Une expérience scientifique qui ouvre des portes sur l’au-delà, une histoire courte à reconstituer à l’image d’un puzzle, un mystère 'Lovecraftien' (ou plutôt, l'inverse : Machen sera une source d'inspiration pour Lovecraft) qui nous angoisse un peu plus à chaque page, Le grand dieu Pan est un incontournable trop peu connu. À (re)découvrir absolument !

 

 

4. Le scarabée - Richard Marsh (Avis détaillé)

scarabee-richard-marsh-gothique-horreur-livre

Résumé : Un certain Robert Holt erre par une nuit sans pitié et découvre une maison d’apparence abandonnée, dont une fenêtre est miraculeusement ouverte. Holt se faufile, pensant avoir trouvé un refuge pour la nuit. Il ignore à quel point il s’est trompé car, dans la pénombre de la demeure, quelque chose rôde…

Pourquoi il faut le lire ? Paru la même année que Dracula, Le scarabée n’a rien à lui envier (sinon sa célébrité !). Fragmenté en quatre parties, Le scarabée vous apportera des frissons garantis, des mystères intrigants, une panoplie de personnages intéressants qui devront affronter l’indicible et un soupçon d’action. En bref, tous les bons ingrédients pour un récit horrifique des plus réussis !

 

5. Le joyau des sept étoiles - Bram Stoker

joyau-sept-etoiles-bram-stoker-gothique-momie

Résumé : Assailli, dans une pièce entièrement close, par quelque chose ou quelqu'un, un éminent égyptologue est plongé dans un étrange état cataleptique. Peu après, au même endroit, certains objets précieux disparaissent, d'autres reviennent dans de troublantes conditions. Et tandis que le mystère grandit, d'autres malédictions resurgissent, dont une sous la forme d'une main momifiée. Une main pourvue de sept doigts. Une main où scintillent d'extraordinaires joyaux, semblables à des étoiles.

Pourquoi il faut le lire ? Célèbre pour son Dracula, Bram Stoker nous offre avec Le joyau des sept étoiles un texte intriguant et entraînant. Entre enquête et surnaturel, ce texte paraît tout aussi moderne que Dracula et propose une ambiance gothique des plus réussies. Fan de Stoker, de textes angoissants ou de mystère, ce roman est pour vous !

 


 Nous espérons que ces classiques trop peu connus du grand public vous donnerons envie ou vous inspirerons.

Une idée de texte trop peu connu à ajouter à ce top ? Dites-nous tout ! ;)

 

 


07 octobre 2017

5 romans et nouvelles gothiques peu connus à découvrir pour Halloween !

classique-gothique-roman-nouvelle-oublie-halloween-murphy-poppy

 

Halloween : ce mot à lui seul laisse miroiter mille histoires : histoires de revenants, de fantômes, de vampires. En tant que lecteur, à l’évocation de la visite des morts, nous voilà plongé(e)s dans nos piles à lire pour trouver LE livre qui, avec les esprits, nous accompagnera au cours de cette nuit. Pas toujours facile, surtout quand on a déjà dévoré des dizaines de classiques du genre.

Pour vous aider dans ce choix, Murphy&Poppy vous propose 4 listes de livres qui, à défaut de nous avoir fait frissonner de peur, nous a quand même un peu perturbés :

  • notre top 10 des livres sur les vampires (à venir) ;
  • notre top 10 des livres sur les revenants et fantômes (à venir) ;
  • notre top 5 des récits gothiques oubliés, par lequel nous commencerons.
  • notre top 5 des autres gothiques oubliés, parce qu'ils sont définitivement trop nombreux ! ;) 

 

Petites précisions avant de commencer :

- Tous les textes cités sont loin d'avoir été "oubliés". Mais ils n'ont clairement pas la grande renommé d'un Dracula, par exemple. Ils le méritent pourtant, d'où cette tentative de les remettre sur le devant de la scène.

- Nous avons déjà chroniqué la plupart des titres cités. Cliquez sur "Avis détaillé" pour avoir une chronique complète du récit concerné.

- Le terme "Gothique" est ici à prendre au sens large.

- Ce top 5 n'est pas listé par ordre de préférence et est, par définition, sujectif.

 

 


 

1. La maison inhabitée - Mrs Riddell (Avis détaillé)

117568306_o

Résumé : L'histoire est racontée par Mr. Patterson, un clerc travaillant dans le cabinet de Mr Craven. Ces deux hommes reçoivent Miss Blake, une cliente qui leur rend souvent visite puisque la demeure qu'elle désire mettre à louer via leur cabinet ne trouve pas de locataires stables. Tous fuient après quelques mois, expliquant que la maison est hantée. Patterson va alors enquêter en s’installant dans cette maison.

Pourquoi il faut le lire ? Si vous aimez les histoires de hantise classiques, vous allez adorer. Les éléments fantastiques sont présents : portes qui s'ouvrent et se ferment toutes seules, des lumières qui apparaissent, des apparitions aussi. Mais la force de ce livre réside dans la suggestion du fantôme qui accomplit pas mal d'actions qu’on ne lui attribue pas tout de suite.

 

2. La nuit des saisons mortes - Violet Hunt (Avis détaillé)

nuit-saison-mortes-violet-hunt

Résumé : Difficile de résumer un tel recueil. Il est question de cinq nouvelles qui se déroulent à l’époque victorienne. Partagez votre coche avec un gentleman qui discutera de la vie et des blessures qu’elle inflige, amusez-vous inconsciemment aux bals jusqu’à ce que le temps vous rattrape, aimez sans vous poser de question sur l’animal de compagnie de votre moitié.

Pourquoi il faut le lire ? Violet Hunt est comme une araignée : elle tisse sa toile, patiemment mais sûrement, et avant de s'en rendre compte, on se retrouve enchaîné. Son écriture (et sa traduction) est imagée, poétique, cruelle. Les personnages sont délicieux. Les nouvelles développent un fantastique subtile qui questionne les liens entre l’amour, la vie, la mort et à quel point le destin peut se révéler ironique. A lire absolument !

 

3. La belle qui vous fait signe - Oliver Onions (Avis détaillé)

belle-qui-fait-signe-oliver-onions-roman-gothique-fantome

Résumé : En manque d’inspiration, l'écrivain Paul Oléron décide de s’installer dans une nouvelle maison, censée lui faciliter les choses. A partir de là, Oléron n'arrive plus à écrire, comme si la demeure l'en empêchait…

Pourquoi il faut le lire ? La force de ce texte est dans la liberté laissée au lecteur dans son appréciation des faits : roman fantastique, personnage dérangé, c'est à nous de choisir. Tout le long, Onions se situe à la limite du psychologique et du fantastique. La vérité ne sera jamais explicitée. Doit-on avoir peur pour le personnage ou du personnage ? Cette ambiance ambigüe glaçante et des plus réussies fait de ce livre, court et méconnu, un vrai classique de maison hantée à nos yeux !

 

4. Malpertuis - Jean Ray (Avis détaillé)

Malpertuis-jean-ray-gothique-hantise

Résumé : L'oncle Cassave, un vieil homme sur le point de trépasser, réunit les membres de sa famille pour leur imposer ses dernières volontés particulièrement étranges : tous devront vivre dans la maison, à Malpertuis, et ne jamais la quitter. Les deux derniers survivants pourront se partager l'énorme héritage de l'oncle Cassave.Seulement, leur mort est bien plus proche qu’ils ne le croient…

Pourquoi il faut le lire ? Jean Ray est assez connu des amateurs du genre mais son Malpertuis mérite vraiment une reconnaissance plus grande que celle qu’il a actuellement. C’est le genre de lecture qui marque. Le début peut paraître difficile, mais quand tout s’éclaire, on ne peut que crier au génie. Un roman fantastique terrifiant et réussi, inventif et entraînant : que demander de plus pour bercer vos nuits blanches ?

 

5. Le roi en jaune - Robert William Chambers (Avis détaillé)

roi-jaune-chambers-roman-gothique-malediction

Résumé : De Paris à New York, de jeunes artistes voient leur vie bouleversée par un étrange livre interdit, Le Roi en jaune. À travers celui-ci, c'est un univers de folie et de cauchemar qui fait irruption dans notre monde : celui de Hastur et de Carcosa, celui sur lequel règne le terrifiant Roi en jaune…

Pourquoi il faut le lire ? Rendu célèbre par la série True detectives, Le roi en jaune propose une ambiance sinistre, tout en mystère. Inégal, ce faux recueil propose trois premiers textes assez puissants. Un univers mystérieux, fascinant, qui nous plonge dans la folie avec une subtilité glaçante. Puissiez-vous ne pas sombrer dans la folie en le lisant !

 


 

Cette liste, nous l’espérons, vous aura donner quelques idées pour vous sentir moins seul(e) durant la nuit d’Halloween… Rendez-vous la semaine prochaine pour 5 autres titres horribles ! ;)

Combien de ces classiques de l’horreur connaissez-vous ? Les avez-vous lus ? En connaissez-vous d’autres qui mériteraient aussi leur place ici ? Des noms, on veut des noms !

30 septembre 2017

La jetée sous la lune - Martha Grimes

la-jetee-sous-la-lune-martha-grimes

Résumé de La jetée sous la lune de Martha Grimes :

La Porte est une ravissante station estivale de la Nouvelle Angleterre...

Avec ses belles villas, son café "Le Rainbow" où vous pourrez déguster une exquise tarte au citron, mais aussi ses célébrités locales comme Maud, la serveuse du Rainbow, qui chaque soir vient s'asseoir au bout de la jetée avec ses rêves et sa bouteille de Martini. Pourtant, derrière cette façade paisible, la peur règne : depuis cinq ans quatre meurtres horribles ont été commis. Des jeunes femmes atrocement mutilées. Sam DeGheyn le shérif, est bien décidé à identifier et à arrêter le meurtrier...

Enfin, l'assassin, que vous y croiserez certainement, s'apprête à faire une nouvelle victime.

 

 

Mon avis sur La jetée sous la lune de Martha Grimes :

Un roman policier qui n'en a que le nom.
L'idée peut être originale mais est vraiment décevante quand on s'attend à une enquête.
Il y a un tueur qui rôde dans la ville, mais c'est comme si tout le monde s'en moquait. Chacun fait sa vie et le lecteur se retrouve à suivre les élucubrations de chaque personnage qui ne m'ont, personnellement, pas du tout intéressé.

Ajouté à ça une chronologie des faits chaotique. En deux pages, on peut voyager entre 3 époques différentes pour retracer une simple anecdote dans la vie d'un personnage donné.

Enfin, comme si l'immersion n'était pas assez complexifiée comme ça, on nous parle de dizaines de personnages à la fois, histoire de nous perdre un peu plus dans l'avalanche d'informations. Dont aucune ne concerne vraiment notre tueur.

Son identité révélée vers la fin n'apporte du coup aucune saveur et la façon de clore sa "confrontation" avec sa dernière victime m'a semblé abracadabrante.

En résumé, l'idée de tracer la psychologie et la vie des personnages pouvait être intéressante mais on manque d'enquête pour un livre censé nous parler de meurtres en série. Si on aime la littérature blanche, on peut peut-être aimé le concept, mais ça n'a pas été mon cas.

 

Murphy

Posté par murphypoppy à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2017

Le nid - Lisa Tuttle

lisa-tuttle-le-nid-nouvelles

Résumé de Le nid de Lisa Tuttle

Un énorme nid au grenier – construit par qui ? pour qui ? Un vieux coffre de bois qui attire mystérieusement bébé... Une maison colonisée par des insectes jusque dans les lieux les plus inattendus... Les retrouvailles de deux amies d'enfance dont l'une aurait rêvé l'autre... Un jeune écrivain de science-fiction ensorcelé par ses fans pour qu'il écrive la suite du roman qui les a enthousiasmés...
En treize nouvelles servies par un art exemplaire de l'ambiguïté et du sous-entendu, l'exploration d'une dimension du fantastique où les spectres se nomment culpabilité, frustration, solitude, poids de l'enfance. Une petite musique de nuit qui ne s'oublie pas de sitôt.

  • Poche: 288 pages
  • Editeur : Denoël
  • Collection : Présence du fantastique

 

Mon avis sur Le nid de Lisa Tuttle

En 1990, les éditions Denoël nous proposaient 13 nouvelles de Lisa Tuttle - auteure que je ne connaîtrai "que" 21 ans plus tard avec les traductions de Mélanie Fazi Ainsi naissent les fantômes chez Dystopia. Déjà conquise par cette traduction, j'ai entrepris la lecture de ces nouvelles et.. que dire sinon vous les conseiller vivement ?

Bon, peut-être un peu trop simple...

Développons.

Avec Lisa Tuttle, on se situe du côté de la nouvelle fantastique aux penchants cauchemardesques/horrifiques. Si ces nouvelles étaient portées à l'écran, cela serait un mixe entre Les contes de la crypte et Twin Peaks. Oui et croyez-moi, je n'exagère rien (ou alors si peu...).

Mais développons encore :

- La nouvelle qui ouvre ce recueil Le nid d'insectes donne le ton : on part d'un quotidien plutôt "banal" dans lequel on intègre du mystère et, petit à petit, s'installe une tension qui va crescendo jusqu'à nous mener à une conclusion terrifiante et violente. Cela m'a fait penser à du Shirley Jackson - le fantastique et la violence physique en moins.

- La seconde nouvelle, Sandwich de poupée, se situe, quant à elle, dans le registre des peurs enfantines. D'ailleurs, l'enfant est souvent un personnage récurrent dans ce recueil mais il n'est le héros que de cette nouvelle. C'est un texte efficace. Si on touche à l'humour noir, celui-ci se déploie dans toute son horreur dans la nouvelle suivante : Propriété commune. Comment séparer ses biens équitablement lors d'une séparation ? Qu'en est-il des animaux ? Une chute prévisible mais qui mérite le détour.

- Le seigneur des chevaux a un côté un peu dérangeant, de par le comportement obsessionnel des enfants pour la vieille grange dans laquelle des chevaux ont tué le grand-oncle d'un membre du couple que nous suivons. L'écriture est comme toujours subtile et la fin glaçante.

Mais LA nouvelle qu'il faut retenir est La mémoire du bois. Comme souvent, la fin est prévisible mais l'important est cette tension, cette horreur qui s'amplifie au fil des pages pour atteindre une fin qu'on pressent. Comme une horreur qu'on ne peut quitter des yeux, le texte hypnotise et se lit d'une traite.

Je ne commenterais pas les autres nouvelles afin que vous les découvriez par vous-mêmes.

Mais si les autres nouvelles n'ont pas nécessairement de conclusion aussi violente, glaçante que les nouvelles énoncées, entrer dans cet univers est d'une facilité déconcertante. L'écriture subtile, pleine d'ambiguités, nous capture et nous voilà pris au piège.

Lisa Tuttle sait manier les éléments pour une histoire effrayante à souhait mais a d'autres cordes à son arc et peut facilement vous projeter dans un univers gothique, mélancolique et émouvant.

Malheureusement, ces écrits sont trop rares encore en France, selon moi.

 

Poppy, à la recherche d'autres textes

 

 

 

Posté par murphypoppy à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 septembre 2017

Le tour de l'Univers en 10 puissance -43 seconde - Manu Breysse

tour-Univers-en-10-puissance-43-seconde-manu-breysse

Résumé du Tour de l'Univers en 10 puissance -43 seconde de Manu Breysse :

Sareth est Pharaon sur une planète perdue à l'extrémité d'un bras de la Voie lactée. Alors qu'il y fait régner un despotisme pur et dur, il est accidentellement téléporté au centre de la galaxie. Perdu, Sareth va se réfugier dans une bibliothèque de la ville pour tenter de comprendre ce qui lui arrive. Mais sur le point de découvrir le sens de la vie, celui-ci disparait sous ses yeux…

Venez découvrir Sareth et ses compagnons dans leur folle quête pour trouver le sens de la vie ! Quête contre laquelle l'univers lui-même semble les mettre en garde : méduses galactiques, vers à strablot, créatures pandimensionnelles, humains... C'est accompagné d'un alcoolique, de son psy et de la fille en pleine crise d'adolescence de ce dernier que Sareth va affronter les dangers d'un univers affligeant d'absurdités, et qui n'a d'autre but que de faire de la vie une chose rare et précieuse !

 

 

Retrouvez Le tour de l'Univers sur Amazon !

 

 

Mon avis sur Le tour de l'Univers en 10 puissance -43 seconde de Manu Breysse :

Le tour de l'Univers en 10 puissance -43 seconde est une vraie pépite de SF humoristique. Tout y est complétement déjanté, à l’image de la saga du Voyageur galactique dont l’auteur ne cache pas l’influence. Si vous avez aimé l’un, vous adhérerez forcément à l’autre, et inversement !

Beaucoup d’éléments complexes s’entremêlent dans ce roman, entre mondes parallèles, taxis, bibliothèques gérés par des flemmards, explications scientifiques et embrouilles temporelles (et j’en passe), mais paradoxalement, on s’y retrouve toujours. Sans doute grâce à la narration qui nous montre les choses de façon décontractée : on ne se prend pas la tête, on lit avec plaisir, et ça passe tout seul !

Toutes ces embrouilles apportent un rythme effréné au récit. Quelques passages ralentissent pour nous laisser respirer mais on reste aux aguets, dans l’attente de la prochaine galère qui va tomber sur la tronche de nos chers héros particulièrement réussis.

J’aime particulièrement l’idée principale : trouver le sens de l’Univers. Je ne m’attendais pas à ce que les personnages trouvent leur réponse, vu la complexité de la chose. Mais malgré cette trame en un sens ambitieuse, l’auteur nous réserve quand même une réponse bien sympathique, qui vaut parfaitement un 42/20 pour moi !

D'ailleurs, sous couvert d’humour, l’auteur nous délivre des messages et thèmes qui poussent à la réflexion (scientifique et philosophique). Le tour de l’Univers devient, de ce point de vue, bien plus qu’une « simple » comédie ; il arrive à être drôle, sérieux et réussi à la fois, ce qui n’est pas une mince affaire !

En bref, Le tour de l'Univers en 10 puissance -43 seconde nous entraîne dans une histoire folle et complexe mais toujours accessible. C’est un récit réellement drôle, composé autant d’idées délirantes que de questionnements finalement sérieux, mené par des personnages hauts en couleurs et atypiques, et servi par un rythme très bien mené. Le sens de l’Univers vient se poser comme un digne héritier d’Adam Douglas, avec une histoire bien ficelée qui n’a rien à envier à La vie, l’Univers et le reste.

 

 

Suivez et participez à la campagne Ulule pour le lancement du tome 2 !

 

 

Murphy Myers