sablier-cendres-jeanne-selene-avis-chronique

Résumé du Sablier des cendres de Jeanne Sélène :

Greg Forbs, quadragénaire, est le principal actionnaire du géant pharmaceutique de Gallica. Alors pourquoi se réveille-t-il nu dans un œuf, au beau milieu d'une décharge ? Qui sont les inconnus à ses trousses ? Saura-t-il survivre dans ce nouveau monde sans pitié ?

 

Mon avis sur Le sablier des cendres de Jeanne Sélène :

J'ai découvert Le sablier des cendres en me proposant pour le bêta-lire sur un groupe dédié. Donc aucune chronique de prévue à première vue. Mais c'était sans compter sur la qualité de l'histoire ! Je n'avais pas encore fini ma lecture que je savais déjà qu'elle mériterait forcément la chronique que voici !

Il y a deux gros points forts qui ressortent immédiatement dans ce texte : le personnage central et le monde malsain qui l’entoure.

Le personnage principal, d’abord montré comme un monsieur tout le monde, s’avère vite être un anti-héros par excellence. On le déteste d’autant plus qu’on s’est facilement identifié à lui avant de vraiment le connaître. C’est un grand tour de force que l’autrice a réalisé là et qui n’a rien d’aisé. On le déteste, on finit par comprendre sa logique, on le déteste quand même encore, mais on continue de s’intéresser à son sort.

Mais plus que ce personnage, le monde entier qu’on découvre est effroyable. Ou plutôt les mondes. D’un côté, il y a le monde « étrange », celui dans lequel se réveillent les personnages, une sorte de désert où des œufs de poussière semblent être la clé de tout. D’un autre côté, il y a le « vrai » monde, celui dans lequel ont vécu les personnages avant d’arriver ici. Et ce monde-ci, dystopique à souhait, est glaçant. Viols en famille, destruction mentale et morale, cet univers malsain n’épargne personne et est d’autant plus dérangeant qu’on peut facilement le voir comme une fable de notre propre monde.

Si le mystère est l’élément central qui m’a attiré au départ (que sont ces œufs, d’où viennent-ils, qu’est-ce que ce monde, que font ces gens ici ?), j’en retiens finalement surtout ces passages sordides parfaitement mis en scène et de plus en plus présents au fil des pages. J’aime toujours quand un récit sort des sentiers battus, surtout quand c’est bien mené comme ici.

On s’attend un peu à la révélation finale quant au monde aux œufs, mais ça n’a rien de gênant. L’originalité du Sablier tient surtout dans son propos de départ, dans son univers, dans ses rapports sinistres entre les personnages, dans l’image que cela peut renvoyer de notre propre monde. L’autrice, Jeanne Sélène, est donc à suivre de près, en espérant qu’elle récidive vite dans le versant malsain de l’écriture !

Retrouvez Le sablier des cendres sur Amazon !

 Murphy Myers